jeudi, novembre 14, 2019

Du Raisin - some Grape



Avant de partir de chez nous pour dix jours qui se sont révélés en durer seize, je m'étais figurée que le gel allait faire son office comme chaque année à la Toussaint. J'avais rentré nos plantes d'intérieur mise à estiver à l'ombre dans le jardin. J'avais cueilli les fleurs de dahlia pour les offrir à une voisine. J'avais considéré que les raisins ne risquaient rien à cause du sucre qu'ils contiennent et ne pratique-t-on pas à des vendanges tardives ? J'avais cueilli et distribué six cageots bien remplis de coings. Il en restait tout autant dans l'arbre. Après notre retour beaucoup étaient tombés, ceux qui étaient encore accrochés nous les avons délogés en secouant le cognassier comme un prunier. Tant pis pour les meurtrissures. Je ferais rapidement de la pâte en étant exigeante sur la qualité de la chair des fruits et c'est ce que j'ai fait (voir photo ci dessous) mais il m'en reste dans le garage un gros panier à exploiter.
L'année dernière et l'année précédente aussi, nous avions cueilli le raisin début octobre (mes photos d'archive en témoignent). J'ai commencé en rentrant début novembre. Et ceux ci qui sont en photos, il y a une semaine. Il m'a fallu monter sur un escabeau pour les photographier et les récolter. D'autres attendent encore dans le liquidambar à la hauteur d'un premier étage. Il faudra pour les atteindre sortir une échelle plus grande. Ils peuvent attendre. Depuis l'année dernière il n'y a pas de merle pour les picorer à notre place. La faute sans doute à un virus africain. Et nous les cueillons pour les déguster avec plaisir au fur et à mesure de nos besoins.
Je précise que nous n'avons nullement besoin de traiter la vigne et qu'elle se rit de la canicule grâce à ses racines profondes



Il y aura sans doute une autre bassine de pâte de coing. Et je ferai de la confiture en les faisant moins cuire.
Les tiges du dahlia sont toujours en place. Le froid ne les a pas encore ratatinées. Il faut attendre que le gel fasse descendre la sève dans les tubercules avant de les rentrer à l'abri...

10 commentaires:

  1. Coucou Lucie..
    Oui bon! je te regarde en coin...
    Belle pâte de coin, Madeleine à fait de pâte de coin (cadeau de sa sœur, les coins)...
    C'est pas de jeux pour la vigne tu as trop la main verte...
    Remarque dans notre coin poussent des vignes redevenues sauvage (de moins en moins)elles n'ont aucune maladie...
    Bises, bonne fin de journée, A +

    RépondreSupprimer
  2. C'est super la vigne ! la pâte de coings je n'en fais pas ... juste de la gelée de coings quand on m'en donne
    Gros bisous, belle journée

    RépondreSupprimer
  3. Quelles belles photos! Quelles belles couleurs.
    J'aime plus la gelée de coings pour sa couleur que pour son goût, je dois avouer. Nous vivons toujours sur celle de l'année dernière, joli souvenir d'un séjour chez le papa d'une très bonne amie. Les pâtes de coing par contre sont parties à vitesse grand V.
    Côté raisins, j'ai tout arraché. Sand produit et avec des oiseaux de toutes sortes nous n'avons jamais récolté qu'une grappe ou deux. Remplacés par des mûriers/framboisiers pas encore achetés...
    Un petit message, en réponse, pour toi sur le fameux train.


    RépondreSupprimer
  4. Quelles jolies couleurs!
    Lie de vin et abricot (même s'il s'agit de coing)

    RépondreSupprimer
  5. Tes images sont succulentes, bien-sûr la pâte de coing mais aussi celle des raisins. Du coup, n'ayant ni l'un ni l'autre à disposition, j'ai pris une pomme que je suis en train de croquer tout en tapant sur le clavier. Faire de la pâte de coing est un travail immense et je te trouve très courageuse !
    Manque la photo du bouquet de dahlias que tu as offert à ta voisine :-)
    Bisous Lucie.

    RépondreSupprimer
  6. Très belle ta photo de raisin, où la couleur des grappes est assortie à celle des feuilles.
    Bravo pour la pâte de coings. Quel boulot !
    Et je ne savais pas qu'il fallait attendre le gel pour sortir les tubercules de dahlias. Ravie d'avoir appris quelque chose ! Merci.

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour le conseil à propos des dahlias, je ne savais pas !

    RépondreSupprimer
  8. Ici aux USA nous n,avons pas de coins .Helas!
    C,est un bon souvenir de ma belle France cher pays de Mon enfance.
    Mes arbres fruitiers viens Le Printemps sont ornés de belles fleurs et puis c,est La fin de leurs production utile.
    Il faudrait traiter Tout Ça..Les myrtilles font La joie des oiseaux Et Les fraises celle des limaces.

    Apart cela Les fleurs font Ma récompense.
    Les Dahlias reste En terre de La quantité ces Trop de travail.Esperent Que l,hiver Ne soit Pas Trop frigorifique.
    Une bonne couche d,ecosse de pins et des prières.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Touscany, merci de ce commentaire plein de sagesse dans lequel je me reconnais bien. Je ne saurais pas dans quelle région des Etats Unis vous vivez, ce grand pays qui est un continent ! Déjà en France il est des régions où certains fruits et certaines fleurs réussissent en fonction du sol et du climat. Chez moi aussi les fraises font les délices des limaces lorsque nos petits enfants ne passent pas. La cueillette des fruits est souvent malvenue dans le temps. J'ai eu des pommes mais je les ai ramassées tombées sous l'arbre. Quant aux myrtilles… J'y ai renoncé car l terre de mon jardin est trop argileuse. La grande vertu du jardinier est l'observation assaisonnée de résignation.
      ;-)

      Supprimer
  9. ah quelle semble appétissante cette pâte à coing

    RépondreSupprimer