lundi, mai 18, 2015

Les Oubliées - the forgotten Ones



Marie a dit : "Les roses sont encore en très petits boutons, elles ne fleuriront pas chez moi, avant fin juin début juillet alors qu'au bourg distant de 8 km, il y en a déjà dans les jardins"...

Cela m'a rappelé ce joli rosier ancien à toute petites fleurs qui était à l'angle de notre gîte en location en Ardèche. En juillet, il y avait aussi encore dans le village des pivoines en fleur... A 1000 mètres d'altitude, la belle saison est plus courte qu'en plaine...
La propriétaire du gîte n’a rien su nous dire de ce rosier... On ne prête guère attention à ce qui fait notre "ordinaire"... Dans les villages, les plantes s'échangent par boutures, par graines, entre voisins. Les pivoines de notre jardin de famille et toutes autres plantes étaient aussi dans le jardin au-dessus. Toutes ces variétés n'ont pas de nom précis... Il en est de même de ce rosier "oublié", comme les roses "oubliées" du "jardin des Oubliées" d'Eric Lenoir, auquel il a consacré un hors-série ("Le Jardin des Oubliées, le patrimoine retrouvé des roses du Bessin"). Il est possible de le visiter au mois de juin...




Nous avons aussi des "roses oubliées" dans le jardin. J'ai photographiée celle-ci avant-hier. Ce très beau rosier arbustif au coloris ivoire, bien remontant, pousse dans le lilas devant la maison... Ses fleurs ont une odeur fraîche, agréable, sans que ce soit à vrai dire un parfum... Lorsque nous l'avons planté, nos enfants étaient petits (10, 7 et 4 ans). A l'époque, je n'avais guère le temps de retenir le petit nom des plantes...

vendredi, mai 15, 2015

Un joyeux Fouillis - a jolly Mess



Ma voisine Li Chun dit que mon jardin n'est pas très bien tenu. En réalité c'est un bazar organisé. Certaine plantes y ont droit de cité. La Cardamine des prés, l'Aspérule odorante ou Gaillet odorant par exemple mais pas les pissenlits... L'Aspérule n'avait pas bonne presse auprès de moi avant que je ne découvre le cas qu'on en faisait à l'HERBARIUM de Saint-Valéry-sur-Somme et ses nombreuses vertues...



La grande pervenche bleue vient du jardin de la grand'mère Jane en Loire Atlantique. Elle est plus frileuse que la petite qui vient de celui de ma grand'mère Marguerite des Vosges.... Elle est moins tapissante aussi. J'aime bien quand elle se hausse du col au milieu des buissons. Ici, une potentille...



La rose 'Rhapsody In Blue' est une de mes roses préférées, depuis que je l'ai découverte en haie, en bordure de parking à Verdelot (Seine-et-Marne) et que je l'ai acquise dans la foulée chez le rosiériste André Eve... Son seul défaut : elle n'est pas remontante...

lundi, mai 11, 2015

Le renouvellement des générations - New Generations



... Belles et fidèles, elles demandent toutefois un peu d'attention pour revenir chaque année...
Les semences de giroflée des murailles, dite aussi ravenelle (Cheiranthus cheirii), prélevées à l'origine dans le jardin de la grand-mère de mon mari (en Loire-Atlantique) ont pour seule exigence d'être dispersées à maturité. Deux printemps plus tard, puisque ce sont des bisannuelles, elles mettent à leur tour le feu !!!
Les fraisiers quant à eux, se propagent par stolons. Lorsque les pieds mères sont moins généreux en fruits, tous les trois ans environ, je les aide à coloniser d'autres coins du jardin. Mi-juin, des petits becs gourmands devraient se régaler. Peut-être, parents et grands-parents le pourront-ils aussi...