lundi, novembre 16, 2020

La Boule - the Ball



Cette série de photos a été prise sur 10 jours. La première le 4 novembre, la seconde le 9, les deux dernières le 14. Les chênes du bout de notre impasse se sont défoliés en peu de temps. Je suis avec beaucoup d'intérêt la chute des feuilles à proximité de chez nous. Je les collecte pour les répandre sur mes parterres nus afin de protéger les sols durant l'hiver. Notre charme se dépare le premier puis viennent les deux chênes chevelus qui se font face au bout de notre impasse. La chute des feuilles laisse apparaitre ce qu'elles cachaient. Cette grosse boule de laiton, que je n'avais pas remarquée, m'a surprise et intriguée. Il s'agit d'un nid de frelons asiatiques. Quel travail conscienceux a effectué la (petite ?) communauté ! Il est trop tard pour le détruire, il aurait fallu le faire avant la mi-novembre. Ce nid qui semble être un nid secondaire a été déserté. Il ne sera pas réinvesti au printemps prochain. Il ne devrait pas avoir de nid construit à proximité non plus. Quant aux pies... Elles récupéreront peut-être les matériaux de leur nid de 2020 pour en construire un nouveau ailleurs en 2021.
(Voir ICI)

lundi, novembre 09, 2020

Effeuillage - Petal and Leaf Stripping

Prises le 8 novembre 2020 (hier) et le 28 octobre (il y a dix jours)...

Le terme "striptease" m'aurait bien convenu pour titrer ce message mais il m'a semblé un peu raccoleur. C'est lorsque les feuilles tombent des arbres que le camélia d'automne (camellia sasanqua) commence à se parer de fleurs. Mais celles-ci, assez fragiles, "s'effeuillent" - comme les marguerites - et ne durent guère- comme les roses -. Heureusement, l'arbuste porte de nombreux boutons. La floraison n'est peut-être pas spectaculaire mais elle est longue... Cet automne, même si la canicule d'une partie de l'été a affecté sa silhouette, les boutons floraux ont été nombreux.
Je ne sais pourquoi, la fenêtre de nos voisins d'en face se cache derrière un affreux brise-vue en plastique vert. Elle n'a en vis à vis que notre jardin, sa haie libre, ses massifs de terre de bruyère et son charme (l'arbre, et non le sort ni la vertu) et notre impasse n'est pas passante. Nous n'avons pas de fenêtre qui donne sur ce camélia adossé au pignon. Je le vois seulement lorsque j'ouvre ou ferme le volet de la porte-fenêtre ou si je sors exprès pour en profiter.



Les fleurs méritent que l'on s'en approche ce que ne manquent pas de faire les insectes, surtout les pollinisateurs. Le nez sur les corolles, l'on sent affleurer leur délicat parfum.

dimanche, novembre 01, 2020

Les Couleurs de l'Automne - Fall Colors



S'il est une plante qui fait la gloire de l'automne, c'est bien le dahlia. Un sachet de cinq bulbes de bordure acquis et planté au printemps n'a pas donné tout à fait ce que j'aurais imaginé. En fait de dahlias de bordure, sur trois plants qui ont poussé, deux étaient plutôt hauts et ont étouffé le pied plus bas qui avait fleuri le premier et était prometteur. Je voulais être surprise. Je l'ai été. Il n' y a guère de différence dans les fleurs obtenues, juste une petite variante de forme et de ton.
Nous voilà à l'automne. Bientôt, une fois la sève descendue et les tiges ratatinées par le froid, il va falloir les arracher et remiser les bulbes en vue du printemps à venir. Je vais tâcher de repérer les variétés, même si je ne suis pas sûre que cela soit vraiment nécessaire.



Les cinq pieds de thitonia rotundifolia (tournesol mexicain) obtenus pas semis m'ont donné beaucoup de satisfaction ; mais à présent ils souffrent de la fraîcheur de saison. J'ai récolté des graines qui étaient bien cachées dans les coeurs. Au prochain printemps, une fois les dernières gelées passées, je mettrai en place de nouveaux plants. En prenant soin de ne pas les implanter à coté du dahlia qui était déjà dans notre jardin en 2019 : la couleur, la forme et la taille des deux fleurs sont trop proches (voir ci-dessous).



Nous ne tiendrons pas tout l'hiver avec notre potiron et nos deux potimarrons dont celui-ci est le plus petit. Un légume de dînette, pour amuser Miss Zouzou lorsqu'elle nous appelle sur Face Time. Alors elle demande à voir les peluches et les poupons qui sont restés chez nous depuis le départ de nos enfants. Même si certains ont trouvé une place chez eux. Ainsi est la vie. Un perpétuel recommencement.