jeudi, janvier 28, 2016

Avant le gel - Before the Frost


Il y a belle lurette que je n'avais vu la palombe. Les hivers précédents, elle venait souvent dans notre jardin, même en période de gel. A la belle saison elle le fréquente en couple. Ce matin, en rentrant "du pain", j'ai eu le plaisir de la découvrir posée sur le chapeau de notre cheminée. A l'intérieur de la maison, son roucoulement semblait venir de l'âtre et du salon, descendant, comme le père Noël, par le conduit. Peut-être appelait-elle son(a) compagnon(e) ? Il est possible que les oiseaux n'aient pas attendu la Saint Joseph, jour de mariage pour se conter fleurette...
Avant Noël déjà il a fait si doux que les plantes s'y sont trompé. Les pâquerettes bien entendu et les primevères acaule aussi ont égayé pelouse et parterres. Avant Noël j'ai été fort occupée, j'ai bien remarqué les bergenias et les bourraches, éblouissants de fraîcheur mais ne les ai photographiés que les fêtes passées, c'est-à dire début janvier. Le camélia est d'ailleurs ma première photo de l'année. Il y avait du vent à décorner les boeufs, je n'ai fait qu'une prise.
Le bergenia est un peu défraîchi, la bourrache pas très nette... Depuis, la fleur de camélia est tombée ce qui est logique car les camélias comme les roses ne durent guère. Et la morsure du gel a couché les hampes des téméraires...

samedi, juin 20, 2015

Silène



"Espèce de vieux satyre"... Je n’aurais jamais trouvé la solution à cette définition de la grille de mots croisés du "Parisien TV MAGAZINE" du 12 juin 2015, si Fifi n’avait publié cette photo, prise par elle couchée dans l’herbe folle...
En effet, en défilant la pelote, du roi Midas aux oreilles d’âne qui transformait tout ce qu’il touchait en or, passant par le dieu Dionysos, je suis arrivée au père adoptif et précepteur de ce dernier : Silène. "Silène" est aussi "un nom générique des satyres devenus vieux" (source Wikipékia)... Du silène enflé (Silene vulgaris, photo du haut, prise dans la prairie qui tient lieu de jardin à notre fille) aux compagnons blancs et rouges, je suis parvenue au "Silene flos-cuculi, traditionnellement appelé le Lychnis fleur de coucou ou l'œillet des prés" (photo du bas prise dans la Dombe du Parc des Oiseaux à Villars-les-Dombes dans l'Ain)...

mercredi, juin 10, 2015

Le beau mois de juin - June is back



Les roses, les pivoines, les géraniums vivaces font la gloire du jardin en juin. Le rosier cent-feuilles est un drageon que j'ai séparé après que la trochée ramenée du jardin de ma grand mère se soit bien implantée. Elle fleurit pour la première fois cette année... Le rosier F.J. Grootensdorst à fleurs d'oeillet a été acheté à la pépinière de frère Syméon à l'abbaye d'Autrey (Vosges). Mais la grande star du jardin en ce moment est le magnifique rosier Honorine de Brabant que l'on aperçoit sur la photo d'ensemble. Si généreux qu'il croule sous les grappes de roses, si délicieusement odorant qu'il rivalise avec les pivoines...



Quant à ce magnifique rosier (une rose gallique ?), il n’est pas isolé mais en cinq exemplaires dans le petit jardin intérieur d’une copropriété de Belleville. Je ne l’avais jamais remarqué. Il mériterait d'être bouturé. Il grimpe, il s’étale. Il embaume...