lundi, octobre 14, 2019

Les Pommes d'Or - Golden Apples



Pastelle m'a posé une question : "tu fais quoi dans ton jardin ce mois ci ?"
Et bien, Pastelle, dans mon jardin la principale tâche consiste à récolter. A la fin du printemps les groseilles. En été les mirabelles et en automne les coings et le raisin... Ce sont des besognes à accomplir d'une traite et malheureusement toujours au moment qui me convient le moins. Et puis ensuite, sauf pour le raisin, il faut transformer. J'ai réduit ce dernier stade en distribuant beaucoup autour de nous. Les voisins ont profité des mirabelles et je m'apprête à faire la distribution des cageots de coings. La plupart les transforment en gelée, l'une fait de la compote sans sucre qu'elle congèle dans des pots de confiture et qui lui durent toute une année. L'année dernière j'ai fait deux bassines de pâte que j'ai coulée en petites barquettes que j'ai pas mal distribuées. La pâte de coing c'est délicieux mais il ne faut pas abuser du sucre. Cette année, je me contenterai d'une bassine seulement. Et j'ai trouvé pour les fruits deux autres personnes intéressées.



Le cognassier est un arbuste ravissant. Il est parfait pour un petit jardin. Son feuillage arrondi est duveteux et argenté. Ses grandes fleurs simples sont charmantes. C'est une rosacée, comme les roses ou les pommiers. Le parfum de ses fruits vous chatouille les narines dès qu'on s'en approche ou mieux lorsqu'on les photographie. Les coings sont dignes des pommes d'or du jardin des Hespérides qu'Hercule devait dérober en guise de onzième travail et qui étaient en réalité des oranges... Mon douzième et dernier travail de 2019 consistera à cueillir le raisin perché dans le liquidambar.



7 commentaires:

  1. Merci d'avoir répondu à ma question. C'est un bien joli programme que tu as là. Récolter et partager.
    Et puis tu me donnes envie d'avoir un cognassier. C'est juste son nom que je n'aime pas. ;)

    RépondreSupprimer
  2. Transformer en souvenirs les fruits de l'automne: une tâche inégalable. Même l'appareil photographique y participe joyeusement.

    RépondreSupprimer
  3. Coucou Lucie.
    C'est le Travail d'Hercule de dérober les pommes d'or du jardin des Hespérides..
    A+

    RépondreSupprimer
  4. Un travail de titan, mais pour un magnifique résultat!

    RépondreSupprimer
  5. Oui, c'est du travail de récolter et transformer tout ce que nous offre le jardin ...
    Pas de cognassier chez nous, en ce moment ce sont les noix qui tombent !
    Bises, belle soirée

    RépondreSupprimer
  6. Tu es une femme active et généreuse, Lucie. C'est vrai que le moment des récoltes demandent une forte présence et une bonne dose de travail. Mon frère avait un cognassier dont les récoltes étaient faramineuses. Découper les coings est un vrai labeur mais leur parfum est enchanteur.
    Bravo pour tes belles photos. Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  7. Moi cette année j'étais contente avec mon cognassier qui nous a donné 5 coings. j'en ai fait une délicieuse compote

    RépondreSupprimer