lundi, septembre 24, 2007

Les coings



L’année dernière, une taille drastique, quoique nécessaire, nous avait privés de coings. Joie ! Bientôt, cette année, je vais pouvoir cueillir ces beaux fruits parfumés et duveteux, faire du vin et de la pâte. En ce qui concerne la gelée... Personne n’aime la gelée de coing dans mon entourage, pas même moi. Je n’en ferai que s’il se trouve un amateur.

8 commentaires:

  1. Je crois que je préfère la confiture de fraises, mures, framboises, myrtilles... (Tu me dois un pot!)

    RépondreSupprimer
  2. MERDRE ! Bon sang ! C'est ben vrai !
    Va me falloir aller cueillir des framboises à la libre cueillette...

    RépondreSupprimer
  3. Je suis vert ! Pas un coing de présentable chez moi, comme chaque année. Une sorte de feu bactérien décime les feuilles et les fruits....
    Par contre, des framboises, j'en ai à revendre, hé hé...

    RépondreSupprimer
  4. Sans doute Maxime, tu n'as pas une terre argileuse propice aux églantiers et donc aux rosacées (rosiers et cognassiers notamment). Pour les framboises, je passe les cueillir ou tu me les amènes ?

    Magali, et j'ai oublié de parler des tagines de poulet ou d'agneau aux coings...

    RépondreSupprimer
  5. Ils sont somptueux ces coings!!!
    Ta photo restitue si bien la peluche,à quand un odorama?
    Moi j'aime la gelée,mais pour mes formes c'est pas conseillé :(

    RépondreSupprimer
  6. Je te ferai de la gelée, HPY ! Sais tu que pour napper les tartes il n'y a pas mieux ?

    Et puis mes coings sentent délicieusement bons, je ne sais pas pourquoi. Meilleur que tous ceux que l'on peut acheter...

    RépondreSupprimer