lundi, mars 07, 2016

ENFER !!!



ENFER dans le Val d'Oise (le 9-5) est un hameau de la commune de Wy-dit-Joli-Village. Cette belle plaque Michelin le rappelle, Enfer était en Seine-et-Oise (78), département créé par la Révolution Française en 1790 démantelé en 1968. A l'orée du bois, en arrivant sur le hameau par la départementale 81, nous avons croisé ces perce-neige sur le bas-coté. Je trouve bien agréable d'en voir, même si je peux m'en passer. J'allais en cueillir un bouquet de quelques tiges chaque année, dans notre jardin de famille d'Epinal. Ils étaient, à coté de la touffe des roses de Noël, sous l'un des deux grands pommiers reinette grise. Je les mettais dans le petit vase en cristal que m'avait offert mon père, qui peut servir aussi pour des pâquerettes, des primevères, des violettes...

Dans le n°65 de la Hulotte consacré aux fleurs des bois, on parle bien entendu du perce-neige (alias "Goutte de lait"). Il y est écrit qu'il est rare à l'état sauvage, que lorsqu'on le rencontre cela dénote une ancienne présence humaine : un jardin, une maison. Dans le calendrier républicain le perce-neige présidait au 4ème jour du mois de pluviôse (le 23 janvier)...

20 commentaires:

  1. Coucou Lucie.
    Nous voici donc dans l'Enfer de la Seine et Oise.
    Je me souviens les "Parigos" "Tête veau" honnissaient les le bouseux de Seine et Oise, remarque la mentalité des "PARIGOS" n'a toujours pas évolué, le nonce leur pardonne sinon dieu, "le royaume des cieux appartient aux simples en esprit"...
    Remarque si les fleurs poussent enfer, c'est que les temps on bien changé! lol
    Bises, Passe une belle semaine.
    A + ☼ ♥ ☼

    RépondreSupprimer
  2. Si je comprends bien, il pousse des perce-neige à la porte de l'enfer ....
    J'aime bien faire des petits bouquets, j'ai aussi un tout petit vase !
    Bisous, bonne semaine

    RépondreSupprimer
  3. Elles sont belles ces perce-neiges et j'aime ce qu'elles signifie, c'est mystérieux et j'adore ça ♡

    Bisous et bonne semaine

    Manon

    RépondreSupprimer
  4. Très jolie photo...

    Enfer et damnation!

    "Enfer est un hameau de la commune de Wy-dit-Joli-Village."
    Des toponymes bien surprenants!
    Pour répondre à ta question (billet publié trop vite, donc remis en brouillon) ,le mannequin n'était pas une figure imposée, c'est un choix personnel.

    Quel(s) mot(s) a /ont ma préférence?

    Chafouin (ma mère employait souvent ce mot)
    Lumerotte (mignon, me fait penser à loupiote
    Dracher (car il me rappelle la Normandie, et, d'ailleurs, cela se dit en Seine-Maritime m'a dit Christian.

    "Poudrerie" et "dépanneur" me plaisent parce qu'ils sont inhabituels, désignant autre chose que ce à quoi on s'attend.
    "Ristrette", pour l'étymologie




    RépondreSupprimer
  5. Tu connais sûrement Olivier Lemire et sa marche du "Paradis" à "L'Enfer" en passant par le "Purgatoire" ou l'inverse :-)
    Elle est très jolie ta photo de perce-neige et le rayon de soleil qui vient la réchauffer !

    RépondreSupprimer
  6. Elle est curieuse ta phrase Lucie: "Je trouve bien agréable d'en voir, même si je peux m'en passer".

    Je considère qu'on peut se passer d'à peu près tout (sauf de ce qui est nécessaire à la vie) mais je ne pourrais pas me passer de beauté, même de toutes petites beautés...

    Mon jardin de Beauce regorgeait de perce-neige et c'était chaque année un ravissement.

    Je n'en ai jamais vus depuis que je vis en Bretagne par contre l'ail des ours commence à tout tapisser. Les coloris sont identiques. Il y a une jeune américaine tout près, qui en fait du pesto.

    RépondreSupprimer
  7. Oh, merci beaucoup pour lien, il est magnifique ♡

    Je t'embrasse

    Manon

    RépondreSupprimer
  8. Ciao Margherita, anche da me le rive di torrenti ne sono pieni di bucanevi, accanto a primule gialle e crochi viola. La primavera è vicina e gli uccelli la cantano con stornelli incantevoli. Un po' di tepore per scaldare questo cuore che è insaziabile di coccole e calde carezze. buona settimana, Se cerci anche io ho pubblicato foto di bucaanevi

    RépondreSupprimer
  9. auguri per questo 8 marzo, donna

    RépondreSupprimer
  10. Je veux bien aller jusqu'en en enfer cueillir des gouttes de lait

    RépondreSupprimer
  11. Le hameau d'Enfer n'est ni en bois ni en fer blanc, il est à l'orée du bois, là où les perce-neige sortent de terre sans percer la neige. Mais où sont les neiges d'antan ?

    RépondreSupprimer
  12. Pendant des années Belle Maman m'a proposé des perce neige et je lui ai dit non ; elle m'a proposé aussi des cyclamen nains. Maintenant que j'en voudrais bien, elle ne me propose plus rien.
    Tu parles d'un nom de hameau, toi !

    Si je comprends avant d'habiter l'Essonne, c'était la Seine et Oise. Il me semble me rappeler que la Dina Panhard de Papa était immatriculé 78.

    RépondreSupprimer
  13. Allez en Enfer vous y promener et vous danserez la Salsa du Démon !

    RépondreSupprimer
  14. Boa tarde,gosto de pequena vilas, é lá que se encontro as mais lindas flores nos campos, as imagens são lindas.
    AG

    RépondreSupprimer
  15. Oh je ne connaissais pas cette commune. Je viens de regarder sur Via Michelin, ce n'est qu'à 50 kms de Seugy, commune du 95 où réside une partie de ma famille...

    RépondreSupprimer
  16. LUCIE BONJOUR ET BIEN OUI JE VEUX BIEN Y ALLER EN enfer DE SUITE même et j'ai une envie folle de danser
    gros bisous je vais manger et hop je repars travailler*

    RépondreSupprimer
  17. Merci de nous montre cette pancarte. Nostalgie d'un temps passé...

    RépondreSupprimer
  18. Nostalgie quand tu nous tiens...Belle promenade dans le temps et dans l'espace.
    Le petit vase en cristal de mon papa, je l'ai toujours donc je ne peux être jalouse mais il y en avait un plus petit qui n'était pas à moi mais que je m'appropriais, multicolore lui, probablement fait de mini bouts de céramique. J'y mettais amoureusement toutes les fleurs que tu nommes plus les perce neige blanches et violettes.
    Ton billet est une belle addition au lien que signale Fifi.

    RépondreSupprimer