mardi, février 09, 2016

La Rose de Noël - Christmas rose


HELLÉBORE 'MERLIN' (Helleborus x ballardiae HGC 'Merlin'), photographiée le 30.01.2016 à 10H20 et 10H21

"Dans le calendrier républicain, l'hellébore était le nom attribué au onzième jour du mois de pluviôse" (Source ICI) = le 30 janvier (MOIS D'HIVER)...


J'avais photographié celui-ci par beau temps. Je l'ai rephotographié le lendemain, malgré la faible lumière sous la pluie drue, depuis la porte-fenêtre de la cuisine abritée par l'avancée du toit. Pour l'atmosphère...
Le hasard fait bien les choses : c'était le 30 janvier, jour dédié à cette plante dans le calendrier républicain... S'il faisait bien sombre à ce moment là, la visibilité s'est trouvée par la suite encore plus réduite lorsqu'en fin de matinée nous avons roulé sous des trombes d'eau sur la route menant au Gamm vert de la Croix Verte (Val d'Oise)... Tant cela tombait qu'il nous a semblé que la majeure partie des véhicules avait été emportée. Nous voguions quasi seuls au milieu du déluge, heureusement il n'y avait pas un souffle de vent...

L'hellébore fleurit au moment de Noël lorsqu'il est poussé sous serre. En extérieur, il est en fleurs plutôt en février-mars...
"Jadis, l'Helleborus niger, était considéré comme une plante magique associée à la magie noire"... (Source ICI)


Hellebore fétide (Helleborus foetidus) - Stinking Hellebore (dungwort, setterwort, bear's foot...)

"L'Hellébore fétide est aussi appelé : rose de serpent, patte d'ours, mords-cheval...
... (il) fleurit ordinairement deux fois, la première fois vers cinq ans (entre quatre et neuf ans, parfois déjà la seconde année). De nouvelles tiges naissant de la souche assurent une seconde floraison l'année suivante, cette seconde floraison étant généralement suivie par la mort de la plante."

Source ICI


J'avais rencontré la mandragore dans le livre "Vendredi ou les limbes du Pacifique" de l'écrivain majeur Michel Tournier récemment disparu... La mandragore est aussi considérée comme une plante magique, mais elle n'est pas aussi vénéneuse que l'hellébore sous toutes ses formes... J'ai découvert cet hellébore fétide en 2013, dans le village de nos petites-filles situé dans les monts du Beaujolais près de Lyon. Je l'ai revu en 2014... En 2015, je l'ai cherché en vain... Il m'a fallu trois ans pour faire sa connaissance. Et apprendre qu'il lui fallait être prêt à fleurir avant de refleurir une seconde fois l'année suivante, puis mourir et disparaître...

(Les graines des hellébores sont disséminées, comme celles des violettes, par les fourmis)

14 commentaires:

  1. Coucou Lucie.
    C'est avec plaisir que franchi la porte de ton jardin (en patois nous disions "Lu quiédou d'au vargé".
    Il n'y aurait il pas un peu de sorcellerie en toi dans ta quête de la mandragore il est dit qu'elle pousse sous les arbres des pendus!
    Nous avons bien eu une rose de noël à une époque, depuis elle à disparu...J'ignorais qu'une version sauvage existait, l'image ne m'est pas inconnue, j'ai du la croiser quelque par ou en quelque lieu, j'ignore où ?
    Ici nous avons du vent et des vagues pas top fortes tout de même.
    Bises, Bonne journée.
    A + ☼ ♥ ☼

    RépondreSupprimer

  2. J'aperçois des citrouilles miniatures à l'arrière-plan de ta photo 2 !

    L'hellébore, plante associée à la folie, comme dans cette célèbre fable de La Fontaine:


    Rien ne sert de courir ; il faut partir à point.
    Le Lièvre et la Tortue en sont un témoignage.
    Gageons, dit celle-ci, que vous n'atteindrez point
    Sitôt que moi ce but. - Sitôt ? Etes-vous sage ?
    Repartit l'animal léger.
    Ma commère, il vous faut purger
    Avec quatre grains d'ellébore.
    - Sage ou non, je parie encore.

    RépondreSupprimer
  3. J'apprends toujours plein de choses en venant chez toi ! Bien-sûr je ne connaissais pas l'Helleborus x ballardiae HGC "Merlin", ni l'Helleborus foetidus. Je suis juste en mesure de te dire que ta deuxième photo est plus ensoleillée grâce aux courges sur la droite, c'est un joli compagnonnage :-)

    Il pleut, il vente, aussi chez nous depuis deux jours, un peu tristounet...

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Lucie,
    Je ne connaissais pas ces plantes, je te remercie de nous l'ai faire découvrir et j'aime bien les petites fleurs délicates de l'hellébore.

    Je t'embrase et bonne journée

    Manon

    RépondreSupprimer
  5. Très bel envoi de ta part. Merci
    J'aime beaucoup les hellébores. Ma mère qui était fleuriste, les utilisait toujours pour réaliser ses compositions de Noël et réalisait des centres de table dont je me souviens encore après 40 ans. Ces plantes assez discrètes passent par des couleurs insoupçonnées et vraiment très belles.
    Je te souhaite une belle fin de journée.

    Roger

    RépondreSupprimer
  6. elleboro ha una storia interessante
    le sue radici sono velenosissime
    gli ateniesi con il suo infuso avvelenarono le sorgenti dell'oracolo di Efeso e si impossessarono delle ricchezze dell' oracolo.Così raccontano

    RépondreSupprimer
  7. Coucou Marguerite ;-)

    Remarquable, le synchronisme de ta photo avec la fête du calendrier républicain.

    Grâce à ton article, je sais maintenant que je ne dois plus mélanger dans ma tête le Poinsettia avec l'Hellébore noir. Les feuilles de l'un figurent une étoile rouge, tandis que les fleurs de l'autre ressemblent plutôt à une rose sauvage. Merci d'avoir éclairé ma lanterne.

    Et par dessus le marché, tu me remets en mémoire le rôle des fourmis dans la dispersion de certaines graines. Il me semble que Jean-Henri Fabre en parle.. il faut que j'aille vérifier, mais son œuvre est tout en haut de la bibliothèque et je vais devoir débarrasser l'escabeau avant de monter dessus :D

    Dire que ce cher Fabre d'Églantine n'a même pas été fichu de faire figurer ces précieuses auxiliaires de la nature parmi les "saints" de son calendrier !

    RépondreSupprimer
  8. J'aime bien les hellébores ; il y en a certaines qui fleurissent en décembre, même en pleine terre ! D'autres viennent vers le printemps !
    Nous reverrons bientôt l'hellébore fétide je pense !
    Bonne soirée ! Bises

    RépondreSupprimer
  9. Bom dia, as rosas são lindas, assim como, as outras flores, lindas fotos que transmitem beleza e paz.
    AG

    RépondreSupprimer
  10. Bom dia, desconhecia as belas e lindas plantas, são maravilhosas.
    AG

    RépondreSupprimer
  11. J'aime bien la première et voici une publication fort intéressante.

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour Lucie, de très jolies photos de roses qui embellissement la journée ! merci pour cet autre blog ou je viens moins souvent . Bon jeudi !

    RépondreSupprimer
  13. C'était les fleurs de ma mère. J'ignore comment elle s'y prenait mais il y en avait des parterres entiers qui prospéraient tout l'hiver.

    C'est étonnant ce que tu dis, que les hellébore ne fleurissent que deux fois, parce que jamais je n'en ai vus disparaître dans ma maison d'enfance.

    Ici j'en ai un pied qui fleurit pour la seconde année, les fleurs sont blanches mais deviennent malheureusement verdâtre en vieillissant. L'autre pied, acheté et planté en pleine terre l'an passé, semble s'amenuiser, terre trop lourde et tellement de pluie depuis des mois...

    Toutes les fleurs que nous aimons rejoignent nos histoires personnelles, elles réactivent nos souvenirs et si par miracle elles sont odorantes, elles nous font chavirer.

    J'aimerais bien un p'tit chavirement, moi, en ce moment...

    RépondreSupprimer