lundi, mai 18, 2015

Les Oubliées - the forgotten Ones



Marie a dit : "Les roses sont encore en très petits boutons, elles ne fleuriront pas chez moi, avant fin juin début juillet alors qu'au bourg distant de 8 km, il y en a déjà dans les jardins"...

Cela m'a rappelé ce joli rosier ancien à toute petites fleurs qui était à l'angle de notre gîte en location en Ardèche. En juillet, il y avait aussi encore dans le village des pivoines en fleur... A 1000 mètres d'altitude, la belle saison est plus courte qu'en plaine...
La propriétaire du gîte n’a rien su nous dire de ce rosier... On ne prête guère attention à ce qui fait notre "ordinaire"... Dans les villages, les plantes s'échangent par boutures, par graines, entre voisins. Les pivoines de notre jardin de famille et toutes autres plantes étaient aussi dans le jardin au-dessus. Toutes ces variétés n'ont pas de nom précis... Il en est de même de ce rosier "oublié", comme les roses "oubliées" du "jardin des Oubliées" d'Eric Lenoir, auquel il a consacré un hors-série ("Le Jardin des Oubliées, le patrimoine retrouvé des roses du Bessin"). Il est possible de le visiter au mois de juin...




Nous avons aussi des "roses oubliées" dans le jardin. J'ai photographiée celle-ci avant-hier. Ce très beau rosier arbustif au coloris ivoire, bien remontant, pousse dans le lilas devant la maison... Ses fleurs ont une odeur fraîche, agréable, sans que ce soit à vrai dire un parfum... Lorsque nous l'avons planté, nos enfants étaient petits (10, 7 et 4 ans). A l'époque, je n'avais guère le temps de retenir le petit nom des plantes...

19 commentaires:

  1. Coucou Lucie.
    Tu sort de l'oublie les roses oubliées...
    Le problème avec les est la course aux nouvelles variétés qui se vendrons très cher et ne couteront presque rien a produire.
    Nous avons un rosier grimpant à petites fleurs (bouture d'un rosier prise dans la jardin paternel et ce n'est même pas lui qui l'avait planté)le pied mère faisais plusieurs mètres, le notre peine à atteindre deux mètres.
    Bisous, passe une belle semaine.
    A + :o)

    RépondreSupprimer
  2. De belles roses ... elles sont d'ailleurs toutes belles !
    Bisous !

    RépondreSupprimer
  3. Oh que j'aime ton billet offert aux "oubliés et oubliées" et cette phrase "on ne prête guère attention à ce qui fait notre ordinaire". Souvent les personnes n'ont pas le temps mais que de bonheurs perdus pour n'avoir pas été attentifs. Ils sont fugitifs ces bonheurs là, nous gagnerons tellement à nous arrêter pour les saluer et les remercier d'être là.

    Je vais revenir...

    RépondreSupprimer
  4. On voit que le beau s'installe, les photos de fleurs redeviennent les stars des blogs. J'aime beaucoup la premiere, elle fait un peu nature sauvabe

    J'avais posté plus tôt, mais blogger ne voulait pas que je valide mon post (en effet pas vraiment du back metal ;o)).

    RépondreSupprimer
  5. Billet très délicat.tout à fait ds l'esprit de Fifi
    j'ai vu -où? -les jolies oubliée de ta première photo: disons qu'elles ont un air familier, proches des églantines, peut-être
    La deuxième oubliée ( photo deux)a un petit côté star d'autrefois

    RépondreSupprimer
  6. Eh non, malheureusement, je n'ai pas vu l'expo Le Nôtre, ce n'est pas faute d'aller ds les Yvelines! Juste vu les panneaux explicatifs au potager du roi/roy
    J'ai pensé à tou jeudi dernier car à la Grande librairie, Tatiana de Rosnay (orth? )présentait sa biographie de Daphné du Maurier

    RépondreSupprimer
  7. Lucie bonjour il ne faut pas oublier nos roses elles sont là pour nous et quel plaisir le matin quand tu sors de chez toi et que tu les regarde*
    c'est si doux*
    j'aime ces roses Lucie et MADAME LA ROSE sait bien qu'on l'observe gros bisous

    RépondreSupprimer
  8. Des bonheurs qui passent devant nos yeux, parfois devant notre cœur : les saisir au vol, les garder précieusement pour plus tard, s’arrêter et leur prêter toute l’attention possible, partir avec, s’asseoir avec… passer devant sans un geste, sans une pensée. ..
    Ah comme tu en parles bien de ces oubliées-là. . .
    Des photos très tendres.

    RépondreSupprimer
  9. Finalement ces roses oubliées ressurgissent dans notre présent et nous les redécouvrons avec amour. Un joli billet si tendre !

    RépondreSupprimer
  10. J'aime tes deux photo, la première rend presque compte du terme "oubliée", un peu chétive, un peu malingre mais prolifique en fleurs à venir, peut être pas une terre favorable, suffisamment d'eau mais vivante et vivace.
    La deuxième est vraiment belle avec cette teinte ivoire et son fond vert profond.
    Ma bouturée, que je ne sais pas encore, montre à présent un bouton blanc à venir, peut être sera t-elle frangine avec la tienne :-)

    RépondreSupprimer
  11. Merci pour l'info et le lien!
    En effet, c'est tout près (Dommage que tu n'y accompagnes pas ton mari, nous aurions pu nous y rencontrer)
    (C'était tout près également de chez Thérèse, mais les choses ont changé)

    Je trouverai bien un moment en juin pour y aller

    RépondreSupprimer
  12. Je confonds! C'est à Gentilly que tu n'as pas pu accompagne ton mari.
    Tu iras peut-être à Balleroy en juin?
    La première semaine, pas possible pour nous, mais après, pas de PB , jusqu'à mi-juillet , alors, nous pourrions organiser une rencontre ?

    RépondreSupprimer
  13. Ton billet a généré deux bien beaux commentaires Lucie minh...

    Au delà de la botanique, il y a cette relation que tu as avec les plantes et qui provoque chez tes lectrices, une connivence mémorielle (?) parce que toutes probablement, ont vécu aussi des histoires d'amour avec avec elles.

    Les fleurs sont les jalons de nos vies (de notre temps, celui qu'il fait ou celui qui passe), elles nous rappellent des lieux chers, des membres de nos familles disparus, des moments précis de l'existence, l'enfance de nos petits.

    C'est important de parler des oubliées, des sans-nom, des sans-lignée, des ordinaires qui ne lésinent souvent pas sur le parfum, la couleur ou la profusion.

    Tu sais, j'ai trois boutons de pivoine pour la première fois depuis 20 ans ici et il pleut...

    RépondreSupprimer
  14. J'adore les roses et leurs petits côtés si romantique..

    Gros bisous et bonne semaine

    Manon

    RépondreSupprimer
  15. Jolie ta photo de ta rose ivoire.
    Mes miennes ne sont pas encore ouvertes. C'est sympa les échanges. J'ai emporté du muguet et des jonquilles naines à replanter à Toulouse et j'ai rapporté du foie gras.

    RépondreSupprimer
  16. Lucie je viens chercher le parfum de tes roses j'en ai besoin aujourd'hui
    car avec le vent ici je ne sens rien
    gros bisous

    RépondreSupprimer
  17. Cette saison où les roses s'ouvrent est magnifique Que de petits bonheurs en les observant!

    RépondreSupprimer
  18. Un petit coucou pour te souhaiter une belle semaine ❤

    Gros bisous

    Manon

    RépondreSupprimer
  19. Prélude, en avant-première, pour toi:

    http://photograff.blogspot.fr/2015/06/au-seuil-du-jardin.html

    RépondreSupprimer