dimanche, novembre 18, 2007

Le noisetier



Depuis la fenêtre de la salle de bain des parents, je puis veiller sur mes futures noisettes. J'ai toujours aimé jouer à l'écureuil. Cela en est pathologique. Du moins en ce qui concerne les graines et les fruits secs. Je suis la seule de la famille à m'intéresser à cet arbuste que Patrick menace périodiquement d'une taille drastique sous prétexte qu'il nous fait de l'ombre...
La nature n'est-elle pas bien faite qui dépouille les arbres de leurs feuilles pour permettre à la sève de descendre et qui toutefois a déjà en novembre programmé le printemps ? Les feuilles n'empêcheront pas les chatons de disséminer leur précieux pollen... Il en est ainsi pour tout. Les bulbes printaniers fleuriront et occuperont les premiers un espace qu'ils libèreront ensuite pour les espèces estivales. Ainsi tous profitent de la même terre en se répartissant son usage.



Bon sang ! Je n'ai pas retrouvé cette photo publiée en juin sur Cergipontin dans mes dossiers. J'adore voir les noisettes laiteuses s'inviter par la fenêtre. Et ces malheureuses noisettes qui ont depuis bien longtemps été grignottées par le rongeur que je suis !
Les noisettes de cette année ont également été déjà boulottées ! (Je suis un écureuil imprévoyant et jouisseur ! AHAHAH !)
Mises à part celles oubliées sous une feuille, ou celles soustraites par un quelconque animal qui les oubliera à son tour, enfouies dans un tas de sable, ou dans un coin du jardin où germera un nouveau noisetier...
Ainsi va la vie. Elle est faite d'opportunités, de hasards et de rencontres....

8 commentaires:

Peter a dit…

Tu as bien fait de défendre le noisetier!! Tu as besoin de support?

claude a dit…

Attention que l'Ecureyuil ne soit pas plus radpide que toi à les manger. Il ne met pas de temps à te vider un noisetier pour faire sa réserve. Je ne suis pas très noisette saus quand elle sont toutes fraîches !

Maxime a dit…

Je partage l'avis de Patrick : Il faut tailler sévèrement les noisetiers si l'on veut en rester maitre. Si ça continue, bientôt tu habiteras dedans !
Et ça repousse tellement vite que l'on ne se souvient même plus de l'avoir taillé.

co tim a dit…

woah, I missed lots of wonderful photo. Very pretty.

Chamamy a dit…

On pourrait y couper une baguette de coudrier...
J'aurais tellement besoin de trouver de l'eau dans ma garrigue!

hpy a dit…

Nous avons retiré le notre. Il prenait trop de place.

d. chedwick bryant a dit…

the top photo--the seed pods look like a decorative garland draped across the branches of the tree. Very interesting to look at.

Marguerite a dit…

Pete, il n'est pas dit que ce soit Pat qui gagne dans l'histoire. Tu parles de support. Les tiges de noistiers font d'excellents tuteurs.

Claude, lorsque j'étais ado, moi aussi allais cueillir les noisettes laiteuses sur l'arbre. Quel boulot ! Ensuite j'ai découvert qu'on eaut secouer l'arbre, si on attend un petit peu. On les mange tout de suite et elles sont très fraîches et bonnes.

Maxime, ben oui bien sûr, tu as vu les noisettes à ma fenêtre. Cependant un noisettier donne bien à partir de 7 ans au moins. Il faut couper les jeunots et laisser les pépères.
(Dis donc toi, tu as un vénérable vieillard pas souvent taillé dans le fond de ton jardin derrière le banc, il me semble !)

Chamamy, mais il faudrait aussi avoir le DON ! A défaut de baguette de coudrier tu te tailles une excellente canne bien droite et souple pour parcourir ta garrigue.

Hpy, vous alors. Vous avez plus de place que moi pourtant. Le banc te gêne. Le noisettier. Colle en un derrière ton abri près du trou dans ta falaise tiens, il sera très bien.

Co Tim, and Chedwick, I must now translate if I have English speaking visitors. I was explaining in that post that instead the leaves just falled, spring is already there. You noticed the seed pods, they need the tree being naked to manage doing a good job. I gathered my hazelnuts... and I ate all of them yet. I'm a true squirrel. It was yummy !