vendredi, mai 20, 2016

Une Fauche tardive - Late Mowing



Les fleurs n'ont besoin ni du regard ni encore moins de l'autorisation du jardinier : j'ai remarqué en quittant la maison en voiture hier que les deux rosiers de notre haie libre étaient couverts de boutons et de fleurs épanouis. Par contre, le jardinier peut parfois retarder ses interventions, à condition de ne pas tenir à un gazon de concours. Les Cardamines des Prés sont bienvenues dans notre pelouse, ainsi que les Primevères acaule, les violettes, les pâquerettes. Il n'est que les pissenlits que je traque dès que je les vois poindre...
Monsieur O devant passer le week-end de la Pentecôte chez nous, le jardinier auxiliaire a enfin eu l'autorisation de tondre et il l'a fait samedi dernier, après la prise la veille de ces deux photos.
(Il est un temps pour tout)

Primevère Acaule
dans le flou des cardamines
quatre fers en l'air

Rosiers en boutons
sous mon regard revolver
traque aux pissenlits

bleu blanc à foison
envers vert et contre tous
liberté fleurie


- Miss_Yves -

10 commentaires:

  1. grazie della visita e bello il fare solo della natura che da sfogo ai semi e potature troppo repentine. Hai mai osservato le infiorescenze dei fiori spontanei? Hanno delle geometrie incredibili: triangoli equilateri, esagoni, pentagoni come i botton d'oro.I miei monti appennino toscano è in abbandono purtroppo, io resisto e mi conforta in camminare in sentieri abbandonati e mi lascio commuovere da immagini stupende e ricordi di un passato pieno di vita.Buon fine settimana

    RépondreSupprimer
  2. Coucou lucide.
    Tu as donc cédé à la pression du jardinier !!!
    J’espère que les plantes ont bien profité du répits pour préparer de jolis bébés pour l'année prochaine...
    Nous pourrions qualifier ton jardin de "Jardin d’agrément de Curé"!
    Bises, Bon weekend, A + ☼ ☼ ☼

    RépondreSupprimer
  3. Coucou,
    Que la nature est belle, ces petites fleurs son si belles et délicates!

    Je t'embrasse et bonne fin de semaine

    Manon

    RépondreSupprimer
  4. Quelle fraîcheur printanière, quelle suavité avec tes photos!

    Moi aussi , j'ai pour ennemis les pissenlits .

    RépondreSupprimer
  5. Chez nous le gardien a démissionné et depuis la fin mars les espace verts de notre résidence n'ont pas été tondus. Primevères, pâquerettes pissenlits et autres fleurs printanières ont pu s'épanouir en toute liberté sans se faire faucher au premier rayon de soleil. Et les herbes sauvages en ont profité pour foisonner. Maintenant les pelouses ressemblent à une vraie prairie, je suis ravie !

    Monsieur O n'aime pas l'herbe haute ? ou bien y aurait-il une autre bonne raison à cette tonte tardive ?...

    Bon dimanche ! Marguerite

    RépondreSupprimer
  6. Avec la fauche tardive, on peut profiter des petites fleurs ....
    Bizzzz bonne soirée

    RépondreSupprimer

  7. Primevère Acaule
    dans le flou des cardamines
    quatre fers en l'air

    Rosiers en boutons
    sous mon regard revolver
    traque aux pissenlits


    bleu blanc à foison
    envers vert et contre tous
    liberté fleurie

    RépondreSupprimer
  8. J'aperçois comme un clin d’œil dans ce billet...

    Les cardamines sont pure poésie mais hélas les miennes n'ont donc pas échappé cette année encore au massacre du tondeur. Les quatre ou cinq qui restent commencent à perdre leurs pétales et je ne verrai pas la délicieuse aurore les butiner.

    J'aime beaucoup ta brouette (la mienne commence à avoir des heures de vol).

    RépondreSupprimer
  9. Fauche tardive, je connais...Et cette année va falloir refaire une partie du gazon pour cause de travaux. Je ne te dis pas la galère. Il y a un âge pour tout. Je rêve souvent d'un appartement. Mais là aussi il y a des contraintes...
    J'aime beaucoup la brouette bleue qui attend le jardinier.
    Un titre de roman tiens :-))
    Bisous réchauffés !

    RépondreSupprimer
  10. Comme c'est beau et poétique surtout!
    Je suis prenante, nous avons laissé la nature agir d'un côté de la maison mais la terre n'étant pas des meilleures, malgré la pluie c'est bien inégal, pourtant nous retrouvons la flore habituelle: coquelicots, pissenlits, chiendent etc pour mon plus grand bonheur et celui des chats qui passent.
    J'ai aimé lire les commentaires.

    RépondreSupprimer