jeudi, mars 19, 2015

La Saison Nouvelle - the Coming Spring.



Proserpine, fille de Cérès, épouse de Pluton, va quitter le royaume souterrain des ténèbres. Le printemps va revenir à la surface de la Terre. Depuis la nuit des temps c’est ainsi que cela se passe. Je pourrai retourner dans le parc du château de Grouchy à Osny, j’y verrai des orchidées sauvages, des papillons (le printanier Aurore, par exemple), des volatiles aquatiques, espèces indigènes ou envahissantes (Bernaches du Canada) ou même des RAGONDINS. Originaires d'Amérique du Sud, ceux-ci ne sont pas appréciés des propriétaires des étangs dont ils abîment les berges... Les ragondins n’aiment pas les hivers rigoureux, les chenilles processionnaires non plus (parvenues dans le parc du château de Versailles à la faveur du réchauffement climatique) ni les Balanins des noisettes (qui m’ont privée de la moitié de la récolte l’année dernière). L’hiver n’aura pas été assez rigoureux pour nous en préserver...



Le petit ECUREUIL rouquin a fait son nid à la cime d’un grand arbre, dans le bois du Hazay proche de notre maison. Heureusement, il ne semble pas qu’un de ses congénères d'une autre espèce venue d’ailleurs lui fasse encore concurrence...

14 commentaires:

Daniel a dit…

Coucou Lucie.
Le printemps t’émoustille !
C'est l'arche de Noé chez toi...
Pluton est condamné au célibat la saison estival et Proserpine va jouer les coquines...
Gros bisous, belle journée.
A + :o)

♥AMBre a dit…

Ton billet est superbe et porteur de promesses.

Miss_Yves a dit…

Comme ce retour du printemps est joliment exprimé, par tes allusions mythologiques et ton vécu!
Merci pour tes photos pleines de vie!

Daniel a dit…

Je m'aime pas que tu me regarde quand tu parle de cloches, ceci dit tu es pleine de ressources en toutes choses.
Bisous, A + :o)

claude a dit…

Moi, je préfère la mycologie à la mythologie. Ceci étant dit, une année un ragondin était venu, je suppose du ruisseau voisin, tondre un carré de pelouse ; il est resté là deux ou trois jours et s'en est allé comme il était venu. Nous l'avions appelé Emile.
Nous avons planté un noisetier (encore jeune) pas tellement pour avoir des noisettes car je n'aime pas ça sauf quand elle sont vertes, mais pour Quinou puisse faire ses réserves pour l'hiver.
L'année dernière il prenait les noisettes du noisetier de la haie de la peupleraie et venait les manger chez nous.
J'espère qu'il n'ira pas manger nos noisettes chez le voisin.
Bises.

Fifi a dit…

Tu as croisé du joli monde dans ta promenade printanière :-) J'adore la bouille du petit curieux de la première image avec un aperçu de sa langue rose orangée et le tit rouquin qui fait également le curieux du haut de son arbre : Anne Soeur Anne.... Il est vrai que c'est un bonheur de profiter d'un rayon de soleil, pour nous aussi !

Cha mallow a dit…

Ecureuils et chenilles processionnaires dans mon jardin…
y a longtemps qu'on n'y a vu des sangliers!!!! depuis trois mois…..ils avaient bien travaillé.
Les pervenches minor et les violettes sont chouettes…
Bises

Thérèse a dit…

Un faible pour les ragondins... le croiras-tu? Ceux du petit lac artificiel de Plaisance du Touch sont nourris par des visiteurs réguliers mais ils se bataillent entre eux et parfois leur figure ou autre partie du corps en souffre...
Des petites trognes un peu partout qui se hasardent de plus en plus loin de leur nid hivernal avec l’arrivée de la manne, à nous de les observer comme tu sais si bien et si joliment le faire.

chris H a dit…

Très joli instantané ; c'est toujours un régal de le rencontrer ds la nature et de le voir en photo bien-sûr :)

chris H a dit…

Je parlais de l'écureuil, pensant qu'il faisait partie d'une publication à part :( J'aime beaucoup la photo des ragondins dont quelques pâquerettes agrémentent joliment le bord de l'eau, apportant une note supplémentaire à ce cliché :)

Nini l'Alsacienne a dit…

Je crois qu'on est tous contents de retrouver le printemps ....
Jolies photos*Bisous, bon week end

Mine Derrien a dit…

La fille de Cérès n'a pas encore quitté le royaume souterrain des ténèbres dans les Monts d'Arrée. Il y fait un froid de gueux.

On apprend toujours un tas de choses chez toi Lucie-minh. Ainsi j'ignorais le nom (et la tête-alouette) de la vilaine au rostre proéminent qui bouffe nos noisettes sauvages (les châtaignes ont été épargnées en 2014).

Comme Thérèse, j'ai un faible avéré pour le ragondin (mais également pour l'écureuil qui a bien meilleure presse). J'allais observer le premier chaque soir quand j'habitais la maison de mon père. Le premier et sa famille élargie, totalement attendrissante.

Joli billet, vraiment...

Manon -`☆´- Stéph a dit…

J'adore tes jolies photos printanières ♥

Je t’embrasse et bonne fin de semaine

Manon

beatrice De a dit…

La chance de pouvoir photographier un écureil dans un arbre. Ils sont tellement vif qu'ils vont directement très haut. Sauf à Londres, où ils vous mangent presque dans la main.