samedi, janvier 30, 2010

Coco


Invitée par une amie dont les parents étaient éleveurs laitiers et possédaient des mirabelliers près de Rambervillers dans les Vosges, je m’étais réjouie de cueillir les petits fruits dorés au goût de miel. Mon amie avait ri, m'apprenant que les mirabelles se ramassent.
En Guyane, les mangues chutent des arbres (j'en ai ramassé et mangé deux dans la rue de nos cousins), les chadecks (de gros pamplemousses doux) aussi.
La noix de coco sait comme un bébé lorsqu’il est temps pour elle. Elle choit alors de son plein gré. En général on ne la trouve pas en forêt terrestre car elle a besoin de la vague et du courant pour voyager.
[Les bananes sont toutefois cueillies, celles que nous achetons en métropole l'ont été vertes au moins trois semaines avant d'être consommées puis mûries (source n° de janvier 2010 du Chasseur Français sur la banane de la Guadeloupe). Ce devient alors un fruit différent.]

19 commentaires:

☼ FRANCE ☼ a dit…

Bonsoir tu sais j'ai vu ton titre mais si rapidement que j'ai donc vu crocro ben oui .
Les noix de coc que j'adore. Tu sais mon pére avait ramené de Cote d'Ivoire une créche faite en noix de coco elle était superbe mais nous avons donc été cambriolé et plus rien plus ce souvenir . Un manque oui et un grand. Car je l'adorais étant petite. Mais rien à faire nous ne l'avons jamais retrouvé.
Bonne soirée
Ta photo est trés belle donc un grand merci

Marguerite a dit…

France, ton souvenir de cette crèche est vivace et tu sais en parler si bien, cela personne ne peut te l'enlever. Elle devait être magnifique à tes yeux d'enfant...

odile b. a dit…

On sent là, dans ton espace jardin, le besoin irrésistible de mettre les fruits en valeur.
Ici, c'est une carte "à-la-noix-de-coco-givrée-sur-les-bords" ("givré" = qui évoque bien la fraîcheur !). J'aime bien le passage, d'un bord à l'autre de ta photo, de la lumière vive au sombre.
Ah ! la lumière et le vent dans les cocotiers… Aah ! l'eau de coco bien fraîche… Aaaah ! les glaces coco des Anses d'Arlet... Berté savait les descendre au bon moment et les trancher d'un coup sec, pour nous en faire déguster l'eau "à la régalade".
Dans le coco, c'est comme dans le cochon : tout et bon ; et quel bel artisanat, à partir des des fibres, de la coque...
Et les tissages en palmes ! Sur la plage du Carbet, Victor, qui m'avait appris à confectionner chapeaux, corbeilles, sets de table, a rajouté deux de mes claustras en bordure de son enclos sur le sable. J'en ai abandonné, bien à regret, de gigantesques à l'Anse Céron, au Diamant, à Bellefontaine et aux Salines. Au retour, je suis descendue de l'avion, toute fière, avec le chapeau sur la tête et en tee-shirt (sans avoir réalisé... que ce 18 janvier, il ferait... - 4° ici !)

☼ FRANCE ☼ a dit…

Bon dimanche à toi

Flo ♪ a dit…

j'adore ce fruit et ta photo bisou

april a dit…

That looks strange and wonderful at the same time. Here suns and snow and cold, in your blog tropical fruit and jungle atmosphere. I can almost feel the warmth.

Miss_Yves a dit…

J'aime particulièrement ce passage :
"La noix de coco sait comme un bébé lorsqu’il est temps pour elle."
Ta photo a un joli cadre intérieur: en fibre de coco ?
Ta lumière d'un vert acidulé rafraîchit l'oeil !
(Aujourd'hui,feuilleton neige, 3ème épisode)

☼ FRANCE ☼ a dit…

Une tarte au potiron et bien tu vas te régaler mais moi pas. Je viens de terminer de ranger le bois je fais une pause bisou

Kristin a dit…

une belle photo et une si jolie façon de présenter tous ces fruits tropicaux que je connais finalement bien peu...

Miss_Yves a dit…

Réponse sur mon blog

www.ot-lahayedupuits.com/rubrique,eglisecanville-la-roque,1050319.html

Moins connu que le célèbre Mont -Saint -Michel, un petit chemin vers st Jacques de Compostelle: l'église de Canville la Roque, dans la Manche, avec les fresques du pendu dépendu .

La Tour St Jacques est aussi en relation avec Nicolas Flamel .(Pas eu le temps de mettre des liens, question trop complexe)

Olivier a dit…

dans un bon film comique, la noix de coco doit tomber sur celui qui donne l'ordre de les cueillir ;o).
Je vois que tu lis le "Chasseur Français" pourtant tu n'es pas célibataire ;o)).
Moi je me rappelle de la cueillette des noix dans le Lot, c'était crevant, on sortait de là avec le dos en compote et les mains noires de chez noires...mais que c'est bon

hpy a dit…

Je n'aime pas la noix de coco!
Mais j'aime ta photo!

claude a dit…

Je ris car coco c'est mon petit surnom que je n'affectionn pas particulièrement, pas plus que mon prénom d'ailleurs.
Lorsque j'étais toute petite, je n'aimais pas que l'on m'apelle coco, alors je disais un petuti cheveu sur la lange (que je n'ai plus) cc'est pas coco, cc'est Clo !
J'en ai mangé des fruits et des légumes exotiques aux Antilles.
J'aime bien les bananes lorsque la peau est encore un peu verte et que la banane croque légèrement sous la dent.
Je ne sais temps tu as à Cergy mais ici on se gèle les noix !!!

claude a dit…

C'est beau un cocotier dans le soleil avec ses noix qui pendent.

Marguerite a dit…

Odile, j'aime bien quand tu t'enflammes, tu ne fais rien sans passion et la coco tu l'aimes passionnément. Celles ci ont été photographiées à l'intérieur des terres en forêt, près d'un carbet où nous avons passé la nuit et que je montrerai sur Cergipontin
Merci de ces souvenirs partagés.

France et Flo, on est des gourmands ! Bisous

April, il faisait très chaud. Nous avons dormi juste avec un drap et pris des douches "froides"

Miss_Yves, un vert acidulé.
(Le pendu dépendu dis tu ? Je voudrais voir cela !
Nicolas Flamel serait né à Pontoise.)

Kristin, l'occasion de photographier des fruits et des palmes très graphiques que l'on rencontre peu d'ordinaire

Olivier, il ne faut pas penser autant sinon on n'avance pas.
:)
Les noix du Lot se cueillent ? C'est pas comme les châtaignes corses ?

Hpy, je note, je ne te ferai pas mon gâteau à la coco.

Claude, en écrivant "Coco" je pensais à un ami dont c'est le surnom et qui n'a pas de "co" dans son prénom pourtant. Ce petit mot est très utilisé : "haricot coco", Coco Chanel, les "cocos" pour "communistes", un "petit coco" pour un oeuf, "mon coco" et j'en passe.

ALAIN a dit…

Si on est pressé, on cueille, si on est fainéant on ramasse, si on est fainéant et pressé, on gaule.

Fifi a dit…

Très joli partage entre ombre douce et lumière acidulée !!!
Et le cadre flouté est élégant, je vais reprendre ton idée, un de ces jours !
Bisous Marguerite !!!

Chez Madeleine a dit…

Coucou Marguerite, garce à toi le jardin botanique rentre dans nos foyers.
Bien que d'un usage commun cueillir et ramasser je ne m'étais jamais pausé la question...
Bonne journée A + ;))

Flo de Sendai a dit…

Oh la belle photo tropicale....j'ai du mal a imaginer qu'il puisse faire chaud qqpart dans le monde, ici, ON GEEEEEELE !