jeudi, septembre 27, 2007

Les raisins

Le 04.09.2007

"Certain Renard gascon, d’autres disent normand,
Mourant presque de faim vit au haut d’une treille
Des Raisins mûrs apparemment,
Et couverts d’une peau vermeille.
Le galant en eût fait volontiers un repas ;
Mais comme il n’y pouvoit atteindre :
Ils sont trop verts, dit-il, et bon pour des goujats.

Fit-il pas mieux que de se plaindre ?"

Jean de la Fontaine

Nous avions laissé la vigne partir à l'assaut du liquidambar...
Les merles, plus tôt dans le jardin que le jardinier, au fur et à mesure de leur mûrissement, grapillent les
raisins...
Nous ne nous plaignons pas. Si nous n'avons pas de raisin, du moins avons nous des merles.

3 commentaires:

  1. Je t'ai mise dans mes liens - au moins comme ça je passerai manger tes fruits disait l'oiseau.

    RépondreSupprimer
  2. Tu aurais pu le dire plutôt que tu avais un beau blog de jardin. Tu vois, moi dans le mien, j'ai tout englobé, jardin, cuisine et mes doigts. Marguerite était le prénom de ma Grand-Mère. Je mets ce blog dans mes favoris. Tes mûres me rappellent mon enfance dans le Berry ou avec ma Soeur et mon Frère, nous revenions de balade la bouche toute bleue.

    RépondreSupprimer
  3. Il ne faut pas croire que parce qu'ils ont une petite cervelle, les oiseaux ne sont pas organisés. Le rouge-gorge est revenu. Je l'ai vu avant hier dans le jardin. C'est un petit être très méthodique.
    J'espère vous trouver toutes les deux dans mon jardin aussi réguliérement et fidèlement que lui...
    Mais lui, ce sont les taupins dont il raffole...

    Et puis, entre nous et les petits oiseaux des cieux, guère de différence. Les petits bonheurs grapillés le long du chemin font de grands souvenirs...

    RépondreSupprimer