jeudi, avril 06, 2006

La taille


Un petit tour à Montpellier et le blog est sur "pause". Nous avons été dépaysés: magnifiques palmiers, beaux platanes taillés comme à Lindau en Allemagne, c.à d. en plateau, mimosas, oliviers... Mais la végétation n'est pas tant avancée, les narcisses ne sont même pas défleuris alors qu'ici ils sont au top.
En 3 jours, le jardin avait changé, le temps s'est mis au soleil, il a fallu avancer un peu.
La haie libre devant la maison doit être contrôlée. Je suis contente de la taille du forsythia, planté il y a 17 ans. J'aime ce port libre contenu dans des proportions modestes. Il suffit de rabattre après floraison les branches ayant fleuris de moitié et de couper au ras du sol quelques vieilles branches pour inciter à repartir de la base. On évite ainsi les désastreux balais de sorcière et le bois mort en aérant le coeur.
Cette année, j'ai radicalement ramené à l'état de trogne un laurier tin (à droite du forsythia) beaucoup trop haut. Pour fleurir le rameau de laurier tin doit avoir un peu plus d'un an. J'ai fait subir ce traitement à l'éléagnus sur la gauche au printemps dernier, il a belle allure maintenant.
A propos de laurier tin, du coté de Montpellier il se ressème et colonise le long des routes de même que les verges d'or en Alsace ou le buddléia du coté de Grenoble. On ne fait guère attention à cela sauf quand les végétaux sont en fleur, alors on les dicerne bien de la voiture.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire