jeudi, avril 27, 2006

Demi-saison


Muscaris ,
Myosotis ( Forget me not, Vergiess mich nicht )
N'ayant pas d'appareil photo, parti en déplacement avec Patrick, je fais avec ce que j'ai pris lundi entre deux ondées.
Nous sommes en période transitoire: la fin des bulbes, le début des bisannuelles. Celles qui sont naturalisées dans le jardin. J'ai découvert des myostis blancs dans un coin où j'avais semé l'année dernière un sachet de mélange de graines. Cela n'avait pas été terrible, mais il faut souvent 2 ans pour que les plantes mûrissent.
Les muscaris tiennent très longtemps, je suis allée dénicher ceux-là près des groseillers.
Autrefois, c'était le jardinet que nous avions attribué à Annabelle. Chaque enfant avait son carré, de la taille d'un bureau. Pierre était le plus assidu, il avait bien réussi ses semis de salade et de betterave rouge. Etienne avait délaissé le sien, j'y avais semé des haricots, ce qui m'a valu un clash avec Pierre, en fugue dans le bois à coté, après avoir dicté à sa soeur, car lui ne savait encore ni lire ni écrire: " Tu n'as pas planté de haricot dans mon jardin, je m'en vais à jamais. Adieu" . Je n'étais guère inquiète. Je pouvais le surveiller du coin de l'oeil et il est rentré le soir tombant.
Ces myosotis à peine éclos pour me souvenir.

2 commentaires:

  1. Some flowers are quite comfortable here in my garden. Blue Forget-me-not's came from my Grand-Mother's garden a long time ago. I've some white ones too, that I've sowned last spring.

    RépondreSupprimer