vendredi, mars 24, 2006

les primevères



Du latin primo vere, au début du printemps.
Pour moi en effet, la petite primevère du jardin de ma grand-mère a toujours symbolisé le printemps. Elle fleurit avec la longueur du jour aussi remonte-t-elle à l'automne. Je l'aime en bordure d'allées et en mélange de couleurs. Elle se ressème comme un brave petit soldat et il faut aller la dénicher de la pelouse pour la transplanter. J'ai appris dans le livre "Les quatres saisons de Vasterival" qu'il était mieux de l'implanter sous des plantes poussant un peu plus tard car elle s'atrophie l'été. Sous des hostas c'est parfait. Ils aiment eux aussi la mi-ombre et les terrains frais.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire