jeudi, septembre 25, 2008

Cultivons notre jardin *** Sleeping House

Camarsac, Entre-deux-Mers (33), le 30.07.08 à 16H50

Chedwick est un tuxedo cat de la côte est américaine, je suis une fleur qui se prend pour une mésange de l’ouest européen. Chedwick a tout d’abord fait un message inspiré par Marguerite. Ensuite il m’a tagguée, me priant de citer six points non extraordinaires chez MOI.

  1. Comme tout le monde, j’ai une famille qu’elle soit biologique ou d’adoption. Plus de parents, plus qu’une tante, plus que deux frères, un mari, trois enfants et tous les collatéraux.


  2. Comme tout le monde, j’ai des hauts et des bas. J’aime sentir que l’on m’aime, que l’on suive ce que je fais et m’encourage et me stimule. J’aime que l’on me choisisse MOI.


  3. Comme tout le monde j’ai des passions que j'exprime sur mes trois blogs publiques.

    Alain aime les rues de Paris, la Seine et le soleil.
    André aime questionner.
    Caro a une connaissance encyclopédique de son jardin, qu’il soit potager ou ornemental.
    Chedwick aime ses congénères les chats, Bob Dylan, et les parfums.
    Claude est au four, au jardin, à son chéri ; elle a des doigts de fée.
    Daniel aime les papillons et les lieux où il vit ou a vécu.
    Dorothée aime jongler avec les mots et avec les langues
    Hpy aime tout et sans complexe : ses chats, les restaus du dimanche, son DD, ses amis, son jardin, et sa région surtout.
    Magali est la reine des oiseaux.
    Maxime est voué à la lumière du matin et à la brume.
    Miss Yves est la passionnée par excellence, littérature, peinture ou histoire.
    Olivier aime entre autres les statues et NYCity.
    Thérèse aime le beau, que ce soit la langue ou l’image...


  4. Comme tout le monde, je change et évolue. Autrefois je bricolais beaucoup. Autrefois je lisais beaucoup. Autrefois je m’occupais beaucoup de mon jardin. Ce n’est plus le cas aujourd’hui.


  5. Comme tout le monde je prends de bonnes résolutions. Je vais donc retourner dans mon jardin, je vais m’inscrire à un club image, je vais aller plus au cinéma, voir des expos.


  6. Car comme tout le monde je n’ai qu’une vie qui doit faire place à toutes mes passions.


Je ne tagguerai que HPY. Elle fait tout les doigts dans le nez, avec tant d’aisance. Elle sera ravie. Cependant tout visiteur qui le désire peut également relever ce challenge.




Chedwick is a tuxedo cat ; I’m a flower liking to think she is a blue tit.
Chedwick made a message for Marguerite, and then he tagged her.
I have to say six unremarkable things about me.

  1. Like everybody I have a family.


  2. Like everybody, sometimes I’m up, sometimes I’m down. I like to be important for someones and someones are important for me.


  3. Like everybody, I’m keen. My three blogs show what interests me.
    Chedwick for instance is keen of his cat brothers, Bob Dylan and perfume.

  4. Like everybody, I change. In the past I was a good gardener, it is no more the case. I prefer to be elsewhere.
    What a pitty, I realize !


  5. So like everybody, I make good intentions.


  6. Because like everybody I own only one life, I’ll try not to lose anymore my time. I’ll read, I’ll be in my garden and so on...


I'll try, I say. I don't know if I will be successful...

11 commentaires:

  1. Chuis pas en forme - le tag sera pour + tard. Je revais me recoucher.

    RépondreSupprimer
  2. Je suis très émue, et honorée de voir mon portrait dans cette liste...
    Et très impressionnée par ce petit jeu qui demande - tel que tu le joues du moins- du tact ,et de la pudeur: parler de soi avec mesure, humour, distance ...
    Ta conclusion, je la fais mienne;
    Je suis allée rapidement de lien en lien, et j'ai vu une petite mise en scène superbe, avec une belle main gantée...
    miss Yves
    J'aime bien la photo,maison endormie, un peu sauvage ,et cette région

    RépondreSupprimer
  3. Moi j'aime aussi cette photo du maison endormie. Tu fais les beau photos

    RépondreSupprimer
  4. une belle description de toi et finalement ont se ressemble mais quand ont a la même passion normal !!!!!merci pour ton commentaires sur moi mais un peut exagérée !!!!!! lol

    RépondreSupprimer
  5. Ta photo est émouvante, on se demande ce que sont devenus les enfants qui jouaient sur le portique.
    On est quelque chose, et puis on change. Pour moi, bientôt, la Seine ne sera plus qu'un souvenir.

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour !
    C'est vrai que l'on évolue, comme le monde d'ailleurs...
    Emouvant oui ce texte !

    RépondreSupprimer
  7. Quelle analyse !!!!!! ;-)))
    J’aime cette maison, où la nature semble reprendre ces droits…
    * * * * * * * * * * * *
    C'est un trou de verdure où chante une rivière,
    Accrochant follement aux herbes des haillons
    D'argent ; où le soleil, de la montagne fière,
    Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons.

    Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
    Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
    Dort ; il est étendu dans l'herbe, sous la nue,
    Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

    Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
    Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
    Nature, berce-le chaudement : il a froid.

    Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
    Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
    Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.


    Arthur R. (1854-1891) (Le dormeur du Val)


    (C’est le poème préféré de Madeleine…)

    RépondreSupprimer
  8. Quand je vois une propriété comme ça, j'ai envie de dire, surtout, il ne faut toucher à rien; la maison en sommeil, le mystère sauvage du jardin.
    Mais je sais que si jamais je venais à l'acquérir, je me précipiterait sur les pots de peinture, la bêche et le sécateur.
    Je souffre du syndrome Dr Jeckill et Mr Hide...

    RépondreSupprimer
  9. And again we have something in common: moi aussi, j'ai beaucoup travaillé dans le jardin et j'ai bricolé beaucoup. but now interests have changed - only reading a lot, that's what I always do.

    RépondreSupprimer
  10. Chère Lucie,
    Cette maison en sommeil d'une nautre presque sauvage, suscite la réflexion, l’imaginaire et le mystère. C’est le reflet de ton univers plein de passions et d'émotions.
    Je suis très touchée et très honorée aussi de voir mon nom s’inscrire dans ta liste. Et MOI je me aussi retrouve dans le portrait que tu fais de toi.
    Oui, c'etait une riche idée Chedwick :-)

    RépondreSupprimer
  11. Oups! ma 1ere phrase est peu confuse. Cela me donne donc l'occasion de rester encore un peu chez toi :-)
    Donc je reprends:
    Cette maison en sommeil, entourée d'une nature presque sauvage,
    suscite la réflexion...

    RépondreSupprimer