mercredi, avril 12, 2006

Le pigeon



J'ai remué hier le composteur, un travail de titan mais un bon compost est à ce prix. Pas de visiteur pendant mon travail, Robin a disparu depuis quelques temps, sans doute est il remonté sous d'autres cieux et le reverrai-je l'hiver prochain. Je vois encore tous les jours la merlette lorsque je travaille la terre. En cette période d'opulence, elle ne fait plus les poubelles. Par contre, le soir, Patrick a aperçu le chat de Betty installé dans le composteur, attiré sans doute par le frais fumet !
Nous avons parfois de roucoulants visiteurs. Les pigeons réinvestissent les campagnes. On ne peut dire que nous soyons vraiment en ville: le parc naturel du Vexin est à deux pas.Ils se pavanent en général sur le faît des toits. Mais j'ai été surprise de cette grosse masse immobile, perchée sur une frêle branche du bouleau des W.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire