lundi, mars 27, 2006

Les jonquilles


Aujourd'hui, le printemps était vraiment là. Les jonquilles d'ordinaire si peu frileuses (ce sont des fleurs de montagne, celles ci viennent directement des Vosges) ont cette année trois semaines de retard.
J'aime ces jonquilles beaucoup plus simples et plus belles que les prétentieux narcisses, qui portent bien leur nom. Tout le monde connait l'histoire de ce malheureux Narcisse qui, admirant son reflet dans l'eau d'une fontaine, s'est laissé dépérir et a été transformé en une fleur: le narcisse.
Je profite du beau temps revenu pour déplacer ou planter des vivaces. La terre est très agréable à travailler et les plantes de bonne composition en ce moment. Aujourd'hui, j'ai transplanté un beau pied de tradescantia bleu, ainsi que quelques rhizomes de géranium macro-rhizome justement, le roi des talus, au pied d'un laurier thym dans la haie devant la maison. Le tradescantia n'est pas une plante difficile, si on lui donne un sol frais et ombragé. Quand il se plaît, il s'étale, fleurit généreusement jusqu'à l'automne et se ressème à tous les vents. Quant au macro-rhizome, il fait de beaux tapis. Nous l'avons même retrouvé en bordure d'avenue au centre de Berlin!

1 commentaire:

Pat la Buse a dit…

Parce que sa fleur est tournée vers le sol, pour la protéger des giboulées de mars, cette fleur est comparée à ce vaniteux qui n'avait de cesse de se mirer dans l'eau de la fontaine. Elle a mieux à faire, elle qui annonce l'arrivée du printemps. N'est-elle pas la première à fleurir au jardin ? Sa couleur jaune redonne de l'énergie au jardinier. Fleurs, fruits et légumes se préparent pour les semaines à venir.Le narcisse apporte le bonheur au jardin.