lundi, juin 17, 2019

Un Rosier Gallique - Rosa gallica



J'ai un nouveau rosier grimpant issu de bouture. Ses fleurs sont somptueusement parfumées. Petit et pourtant déjà dégingandé, il est contenu dans un pot de 23 cms de diamètre, ce qui m'oblige à surveiller attentivement l'humidité de la motte. Ses six premiers boutons sont apparus ce printemps. Les pieds mères ont été ramenés de Tunisie par un des copropriétaires dans un jardin intérieur de Belleville à Paris. J'avais montré cette rose pour la première fois en 2015 (ICI). J'avais confié alors mon désir de le bouturer...



Aux alentours de la sainte Catherine en 2017, j'ai prélevé à Belleville un rameau que j'ai coupé en quatre tronçons. Ils ont passé l'hiver à l'extérieur, sans précaution particulière, fichés dans un pot. Ci-dessus : le 25 mai 2018, la seule bouture réussie. Et le 26 mai de cette année, un des rosiers dans le jardin de Belleville...

11 commentaires:

Daniel a dit…

Coucou Lucie.
Le jardin de Marguerite se pare d'une magnifique rose !!!
Pas facile de faire des boutures de rosiers.
Bises, Bonne semaine, A +

Thérèse a dit…

Les deux photos du haut sont si délicates. On comprend ton soin à leur faire la toilette. J'ai récemment essayé de bouturer un rosier en plantant la bouture dans une pomme de terre mais je n'ai probablement pas été assez vigilante, j'aurai dû l'effectuer d'abord dans un pot.

Marguerite a dit…

En effet on ne réussit pas à tous les coups. J'ai réessayé sans succès à l'automne dernier

Marguerite a dit…

J'ai fait la toilette de ce message : parler de celle de mon rosier Honorine de Brabant couvert cette année encore de fleurs le brouillait. La toilette de ce petit rosier sera très vite faite...
J'ai été conforté dans mon envie de bouture par un petit pot au pied d'un beau rosier grimpant rouge qui pousse dans le Var chez un ami. J'ai pensé que si cela était possible alors qu'il y fait si sec et chaud à contre saison (été 2017) je pouvais tenter le coup et je l'ai fait. Ne te décourage pas et recommence

Pastelle a dit…

D'autant plus précieux quand on les a bouturés et élevés nous même, je comprends ta joie...
Et le premier est magnifique ! ♥

Thérèse a dit…

Je n'y manquerai pas.

Thérèse a dit…

Merci pour l'encouragement.

Tilia a dit…

Ces roses anciennes, avec leurs pétales si fournies et serrées l'une contre l'autre, me font penser aux salades. On en mangerait !

Bravo pour le potelet derrière la poubelle des pigeons et bonne journée

R's Rue a dit…

Beautiful.
Love.
www.rsrue.blogspot.com

Miss_Yves a dit…

Sa structure est étonnante, les pétales semblent chiffonnés, à partir du coeur, comme s'il s'agissait d'une rose en papier crépon !

Miss_Yves a dit…

Venue de Tunisie...quel programme !